Le tableau des saints protecteurs de l'eglise de Bressieux

Ce tableau peint au XVIIème siècle, constituait vraisemblablement la partie centrale d'un retable. Il est l'oeuvre d'un artiste inconnu. Oublié pendant plus d'un siècle et demi dans la sacristie, il a été découvert par les membres de l'association des Amis de Bressieux qui ont prévenu le Musée Dauphinois. Il a été restauré en 1999 par Isabelle Rollet. Durant trois mois, elle a réalisé une longue et patiente entreprise de restauration: nettoyage, retouche, suppression des accrocs et des craquelures, traitement des moisissures, protection et fixation des peintures.

Cliquez pour agrandir la photo


Ce grand tableau du XVIIème siècle montre "la Vierge entourée de saint Michel et de saint Roch".

Devant un paysage de douces collines et de montagnes qui représentent la chaîne du Vercors l'archange saint Michel, cuirassée, terrasse un dragon (symbole du mal) de sa lance dont l'extrémité arbore une croix. Curieusement l'archange tient dans sa main gauche une palme, habituellement attribuée aux martyrs.

Dans la partie droite du tableaux, saint Roch, protecteur des malades atteints de la peste, est représenté vêtu d'un habit de pèlerin, ample manteau, chapeau et besace, le traditionnel bâton de pèlerinage à la main. Relevant son habit, un ange soigne un bubon de peste sur sa cuisse droite. L'hagiographie du saint raconte en effet qu'au retour d'un pèlerinage à Rome, il contracta la terrible maladie. Contraint de s'isoler, il se réfugia dans un bois ou un chien lui apportait chaque jour un pain dérobé à la table de son maître.

Au dessus de l'archange et du saint, mais d'une taille légèrement inférieure par effet de perspective, la Vierge trône en majesté, assise sur les nuages, les pieds soutenus par deux angelots, les bras étendus dans un geste de protection.

En bas et à droite de la toile, un petit blason qui comporte les initiales A et R est planté sur un bâton de prieur. Il rapelle le nom du commanditaire: Alexis Reboul, prieur de Saint-Siméon-de-Bressieux à partir de 1595.

Conçu dans la grande tradition médiévale, avec une imagerie convenue, le tableau est censé permettre aux fidèles, en les rapprochant de ces saints personnages par une pédagogie iconographique, de pouvoir s'adresser à eux avec d'autant plus de ferveur.

"L'église de Bressieux près du château" étant dédiée à Notre-Dame et saint Roch et celle du village à saint Michel, on peut voir dans cette image une simple évocation des saints patrons de la paroisse, tandis que la peste qui sévit à Bressieux au XVIIème siècle appelle logiquement la figure de saint Roch. Peut-être pourrait-on aussi lire dans ce tableau une célébration de l'esprit triomphant de la Contre-réforme.

Ce tableau qui se trouve actuellement dans l'église de Bressieux, n'est visible que de juin à septembre du mercredi au dimanche de 15 h à 18 h 30.

Texte et photos: Yvonne Harlé- Sambet, Raymond Moyroud , Yves Bobin, Raymond Maignez.Tous droits réservés.
Retour château

maireie